Кантилена св. Евлалии: текст — Séquence de sainte Eulalie (Adaptation française)

 

Bonne pucelle fut Eulalie.

Beau avait le corps, belle l'âme.

Voulurent la vaincre les ennemis de Dieu,

Voulurent la faire diable servir.

Elle, n'écoute pas les mauvais conseillers:

«Qu'elle renie Dieu qui demeure au ciel!»

Ni pour or, ni argent ni parure,

Pour menace royale ni prière :

Nulle chose ne la put jamais plier

À ce la fille toujours n'aimât le ministère de Dieu.

Et pour cela fut présentée à Maximien,

Qui était en ces jours roi sur les païens.

Il l'exhorte, ce dont ne lui chaut,

À ce qu'elle fuie le nom de chrétien.

Qu'elle réunit son élément [sa force],

Mieux soutiendrait les chaînes

Qu'elle perdît sa virginité.

Pour cela fut morte en grande honnêteté.

En le feu la jetèrent, pour que brûle tôt:

Elle, coulpe n'avait : pour cela ne cuit pas.

Mais cela ne voulut pas croire le roi païen.

Avec une épée il ordonna lui ôter le chef:

La demoiselle cette chose ne contredit pas,

Veut le siècle laisser, si l'ordonne Christ.

En figure de colombe, vole au ciel.

Tous implorons que pour nous daigne prier,

Qu'ait de nous Christ merci

Après la mort, et qu'à lui nous laisse venir,

Par sa clémence. 

 

Характеристику произведения и его перевод на русский язык см.: Кантилена св. Евлалии.

Подготовил В. П. Трыков

Тексты произведений: На французском языке. — Этапы литературного процесса: Средние века: Раннее Средневековье.